Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/12/2012

a CEFERINO DÍAZ (In memoriam)

Socialismo galego con maiúsculas

16 votos

A política como compromiso. Con ideas, con pensamento, con valores. O Estatuto, o Parlamento galego, a etapa no Congreso. Longa traxectoria por todos recoñecida. Sempre en adaptación ás distintas décadas, pero sempre coa coherencia do compromiso co socialismo democrático e co pobo galego. Socialismo galego con maiúsculas.

Galicia perde a un político de referencia, a un home de valores, con visión de país, con coñecemento detallado da nosa realidade. A historia galega recollerá o seu papel en prol da autonomía, na defensa dun socialismo galego con proxecto e capacidade de acción, na loita polos sectores produtivos do país. Sobre a súa traxectoria escribiranse páxinas e haberá tamén diversos recoñecementos. Todos ben merecidos. Pero hoxe non só se trata do pasado. Porque o que lle preocupaba non era a historia, senón o futuro.

Cando a política e os políticos resultan pouco cribles, cando a esquerda navega sen rumbo claro, cando o debate de ideas agoniza en tópicos e consignas fracasadas, cando o socialismo galego carece de proxecto político, atopaba forzas para apostar por un novo proxecto socialista galego. E o facía co optimismo do vello loitador, curtido polas navalladas da vida, e coa crenza profunda de que é o momento da rexeneración da política, das ideas, do socialismo galego. Ese é tamén o seu legado ao país. O compromiso coa renovación.

Seguirá sendo un home de pensamento e de reflexión. Quen lonxe de pechar o galeguismo dentro das fronteiras da terra, reclamaba a necesidade de ver máis aló, abrir a mente e aprender da realidade doutras experiencias actuais que permitan traer as mellores ideas para edificar o futuro de Galicia. Considerando que a política ten que construírse desde a capacidade que aportan as ideas, desde o coñecemento da realidade político-económica dun mundo cambiante e diverso, desde un debate de proxectos que permita reorientar as liñas de acción da gobernanza. O primeiro é debater o proxecto, reclamaba insistentemente. E o facía con convicción e rigor, non como unha escusa para evitar a renovación de cargos é elites políticas. Xustamente, porque esa renovación de persoas xa a consideraba imprescindible para poder conectar novamente coa sociedade e poder gañar o futuro.

Hai cinco días quedabamos en falar novamente. A conversa queda pendente. Pero o maior aplauso do último comité nacional galego recoñece, Cefe, o teu discurso en positivo.

21/10/2012

À MUROS, en Galice.

Photo5919.jpg

11/07/2011

Defensa del Planeta.

Los muy tontos no saben lo que dicen

 

pueblos_indigenas.jpg p

Para decir tierra dicen madre

Para decir madre dicen ternura

Para decir ternura dicen entrega

 

Tienen tal confusión de sentimientos

Que con toda razón

Las buenas personas que somos

Las llamamos salvajes.

 

(Gustavo Pereira, poeta venezolano)

El pensamiento indígena asume la tierra como madre, progenitora. Sus relatos cosmogónicos hacen referencia a su procedencia natural e incluye el retorno al término de sus vidas. El vivir, no es más que uno de las tantas etapas que hemos de cumplir, en una naturaleza no perenne, pero si bondadosa. De ahí, su agradecimiento, que se refleja en la actitud protectora y conservacionista. El ambiente, no es algo ajeno, es parte de ellos mismos.  Sus rituales y ceremonias fortalecer sus vínculos con la gran madre y su subsistencia material y simbólica se basa en el  consumo justo de los recursos que ella provee.

Son los genuinos guardabosques del mundo. Cerca de unos 400 millones de hombres y mujeres indígenas, dispersos entre fronteras ajenas a su imaginario o sus antiguos mundos (residen en 75 países), veneran y protegen a quien los acobija.

Acosados, arrinconados, atropellados, subestimados por las razas “civilizadoras”, que infructuosamente los ha tratado de doblegar con su eterna oferta de ”integración”. Que se resume, en intervenciones destructivas de su ambiente,  provocando cambios radicales en su manera tradicional de relacionarse con la naturaleza.

Movs_Ind.jpg

 

Que afortunado somos, que aun contamos con los valientes pueblos originarios. Con su fuerza, su mística e inteligencia para resistir. Gracias a ellos, en América, por ejemplo, sus reservas o  hábitats, a pesar de lo diezmadas que han sido,  representan el 85 por ciento de las áreas naturales protegidas, donde se encuentran con cierto resguardo, más del 60% de biodiversidad del continente. Y en cada rincón del mundo donde habitan, existen las llamadas zonas de reservación o protegidas y con ello, a salvo muchas especies.

Sin la presencia de los pueblos indígenas en esos territorios, la vorágine desarrollista no hubiera tenido ningún tipo de freno.


Heroicos y solitarios pueblos. Verdaderos protectores de la vida. Resistencia histórica contra los  antiplanetas. En las venideras batallas por librar, ya no estarán tan solos. Cada vez somos más, los que defendemos el Planeta.

Por Lenin Cardozo
http://lenincardozo.blogspot.com/

Sobre el autor: Lenin Cardozo (1960) Ambientalista venezolano.  Director Ejecutivo de los noticieros ambientalistas Canal Azul 24 (www.canalazul24.com), Blue channel 24 (www.bluechannel24.com) y ANCA24 Agencia de noticias ambientales para las Americas. Fundador de la ONG AZUL Ambientalistas (www.azulambientalistas.org).


20/09/2010

Évaluation


SAM_1471.JPG
SAM_1477.JPG
SAM_1479.JPG
SAM_1496.JPGSAM_1492.JPG
fin d´été.

 

02/09/2010

PEREGRINACIÓN

 

SAM_1357.JPG
SAM_1361.JPG
SAM_1349.JPG
SAM_1362.JPG

a Compostela.

 

27/08/2010

HÓRREO DE CARNOTA

 

SAM_1303.JPG
SAM_1307.JPG
SAM_1309.JPG
SAM_1311.JPG

 

 

02/08/2010

EN HERBÓN

 

SAM_1124.JPG
Photo1479.jpg
Photo1528.jpg

 

 

27/07/2010

Plaisir de voler


SAM_1082.JPGSAM_1100.JPG

à voile...

 

 

19/07/2010

Tradition

 

Photo1257.jpg
Photo1258.jpg
Photo1248.jpg
Photo1264.jpg

 

 

18/06/2010

Saramago

 

Archivo:Josesaramago.jpg

crespón+negro.pngArchivo:Josesaramago.jpg

 

 

13/06/2010

Cogito, ergo sum...

Je pense, donc je suis...Belgique

22/05/2010

en VOGUE


SAM_0891.JPG
SAM_0892.JPG
SAM_0895.JPG

20/05/2010

aux enchères


Photo1157.jpg
Photo1158.jpg
Photo1155.jpg
Photo1156.jpg

 

 

10/05/2010

Edouard Manet

 

«Autorretrato con paleta» de Manet, a subasta en Sotheby's

 

Claude Monet

- On dirait qu´il veut changer de maison.

30/04/2010

Châtelain

 

Chateaux de la Loire1.jpg

 

malgré moi...

23/04/2010

Les vaches qui rient

 

SAM_0592.JPG

SAM_0642.JPG
SAM_0606.JPG
SAM_0635.JPG

 

 

 

19/04/2010

Le Génocide culturel des francophones au Canada





Le système fédéral canadien est le tombeau du fait français au pays. 

Les statistiques et les rappels historiques présentés dans ce livre sont éloquents. Sans des lois d'exception telles que la loi 101 et sans l'indépendance du Québec pour enfin doter les francophones d'Amérique d'un foyer national et d'un État libre et indépendant, le sort des francophones est scellé.

Cet ouvrage devrait faire comprendre l'urgence d'agir. Le temps nous est compté.


Conférence de presse et lancement


Les journalistes sont conviés à une conférence de presse à 14h et le grand public est invité au lancement à 19h :


Lundi 26 avril 2010

14h (conférence de presse)

 

19h (lancement)


Café L'Innocent

460, rue Lafontaine, Rivière-du-Loup

 

 


Les Éditions du Québécois auront l'honneur de compter sur la présence de Victor-Lévy Beaulieu lors de ces activités.

 

Ces activités sont organisées par les Éditions du Québécois et les indépendantistes indépendantsde Rivière-du-Loup-les-Basques.

Info. : plbegin@lequebecois.org

13/04/2010

mes racines

 

Mamá Minga, Venacio, MMª (agosto57).jpg

 

 

12/04/2010

mes racines

 

Manuel Pena, María Silva, eu e.jpg

 

 

05/04/2010

Les amis

Manuel Silva Fernández (meu padriño), debuxante 1.jpg

Manuel Silva Fernández (meu padriño), debuxante 2.jpg
Manuel Silva Fernández (meu padriño), debuxante 3.jpg

 

de mon oncle (Manuel da Roura, années 40)

03/04/2010

QUÉBECrésistant

Première pelletée de terre du chantier du MUHC :


Les indépendantistes forcent Charest à entrer par la porte d'en arrière !


Le Québécois, 2 avril 2010 - Bien que Jean Charest et la bande de McGill aient tenté de prendre les manifestants par surprise, en annonçant à la dernière minute que la pelletée de terre devant inaugurer le chantier du MUHC aurait lieu le 1er avril, les indépendantistes étaient quand même sur place, hier, pour signifier qu'il ne saurait être question que l'on construise en toute impunité le McGill University Health Center (MUHC), un monument érigé, à même les deniers des Québécois, à l'anclicisation du Québec. Ces braves et efficaces indépendantistes sont parvenus à perturber suffisamment la cérémonie pour que Jean Charest passe, à l'instar du prince Charles, par la porte d'en arrière ! 

Rappelons que le MUHC coûtera tout près d'un milliard et demi de dollars, et ce, avant les dépassements de coûts qui ne manquent jamais de survenir dans de tels dossiers et qui devraient impliquer, au bout du compte, des dépenses dépassant largement les 2 milliards$. Et ce sont les Québécois qui financent cet hôpital concédé à la communauté anglophone du Québec, communauté qui ne représente pas plus de 10% de la population du Québec. Il est carrément scandaleux que l'État québécois, parce que ses administrateurs craignent les anglophones, ait consenti, dans ce dossier, à couper la poire en deux en accordant la moitié du budget prévu pour les centres hospitaliers universitaires à Montréal à McGill. Tout contexte normal aurait voulu qu'un seul centre hospitalier soit consuit et qu'il fonctionne en français, ici, au Québec.

Cela est encore plus choquant quand on pense que les médecins qui sont formés à McGill quittent le Québec, à la fin de leurs études, dans une proportion alarmante, alors que tel n'est pas le cas dans les universités francophones. A-t-on les moyens, au Québec, de former des médecins, à nos frais, pour le reste de l'Amérique ? Poser la question c'est bien sûr y répondre.

Et que dire du fait que le MUHC sera prêt bien avant le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), si celui-ci ouvre vraiment ses portes un jour ? Le fait est que le français se porte plutôt mal dans la métropole québécoise. Le MUHC ne sera rien pour améliorer la situation, c'est l'évidence même. Il contribuera de manière importante à angliciser encore davantage maints secteurs d'activité à Montréal. Dans ce dossier, il est clair que tous les Québécois financent, malgré eux, l'anglicisation du Québec.

Et pendant ce temps-là, Jean Charest a le culot d'exiger de nous, les Québécois, de payer sa satanée taxe en santé ; 200$ d'ici deux ans, sans aucune considération pour les revenus des contribuables. Les riches comme les pauvres devront payer le même montant. Et cela étant sans considérer la possibilité qu'on nous impose en plus un ticket modérateur. Il est donc clair que si Charest a les moyens de payer un hôpital de luxe aux anglophones, il a les moyens de se passer de notre 200$ pour sa taxe en santé.


Des militants indépendantistes qui ne reculent jamais

C'est pour s'opposer à tout cela que tout près d'une centaine de militants se sont rendus, hier, sur le site de la cour Glen, là où devait avoir lieu la première pelletée de terre destinée à inaugurer le chantier du MUHC. Ils n'ont eu que quelques heures pour se préparer, et ce, parce que les « dignitaires » voulaient procéder en toute discrétion, loin du peuple. Malgré l'hypocrisie de ces derniers, les militants étaient sur place, à l'heure prévue et ils scandaient énergiquement des slogans percutants afin de faire connaître leur mécontentement aux « dignitaires » qui passaient devant eux pour entrer dans le bâtiment où Charest devait prendre la parole.

Rapidement, le système a envoyé sur place son escouade anti-émeute afin de réprimer une manifestation pacifique. Mais les manifestants indépendantistes (RRQ, MPIQ et JPQ) n'ont pas bronché, ils n'ont pas reculé face au bras armé du système que contrôlent les fossoyeurs du Québec français. Ils étaient bien décidés à empêcher l'inauguration du chantier du MUHC, et c'est ce qu'ils ont accompli.

Lorsque les militants ont appris que Charest était déjà à l'intérieur, puisqu'il avait passé par la porte d'en arrière, prouvant ainsi qu'il est encore moins courageux que le maire de Montréal, Gérald Tremblay, qui a lui osé passer devant les militants, ils se sont précipités vers le monticule qui avait été prévu pour symboliser, par une pelletée de terre, l'ouverture du chantier. Les militants ont si bien oeuvré que les organisateurs ont dû abandonner ce volet de la cérémonie. La pelletée de terre n'a pas eu lieu ! Le chantier du MUHC a donc été, très bizarrement, inauguré en coupant un .gâteau, à l'intérieur, là où les « dignitaires » se sentaient bien à l'abri!

Maintenant, il ne faudrait pas que ceux qui oeuvrent sans répit à l'anglicisation du Québec et de Montréal croient que le pire est passé, que notre travail d'opposition à l'entreprise démente qu'est la construction du MUHC se limitera à empêcher le premier ministre d'effectuer une pelletée de terre. Non pas ! Dans un premier temps, nous avons fait fuir le premier ministre. Dans un deuxième temps, il nous faudra mettre en déroute le gouvernement et McGill, et nous n'y arriverons que par le travail de la multitude. Alors retroussons nos manches et que le chantier du MUHC devienne la cible des amoureux du Québec français et libre !


Patrick Bourgeois
Réseau de Résistance du Québécois


31/03/2010

MUROS, c´est moi

 

MUROS (escudo).jpg
MUROS (casa Concello).jpg
MUROS (igrexa e...).jpg
MUROS (Louro).jpg
MUROS (Esteiro).jpg

 

 

30/03/2010

toujours les mêmes


Photo866.jpg
Photo868.jpg
SAM_0691.JPG
Photo875.jpg

mouettes.

 

27/02/2010

les francophones au Canada

Couvert3.jpg

 

20/02/2010

HOSTAL SUSO

HOSTAL SUSO - Santiago de Compostela

Rúa do Villar, 65
15.705 S. Compostela - España
Tfno: 981 58 66 11 - mail: hostalsuso@gmail.com
HOSTAL SUSO.JPG

Un atallo no Camiño
_______


Se entrares pola Faxeira,


camiño da Porta Santa,


tés ao Suso á túa beira:


Come, bebe, durme..., e ¡paga!


(BemSalgado)

16/02/2010

"Les moulins de mon coeur"


Photo586.jpg
Photo561.jpg
Photo583.jpg
Photo579.jpg

"Comme une pierre que l'on jette

Dans l'eau vive d'un ruisseau

Et qui laisse derrière elle

Des milliers de ronds dans l'eau

Comme un manège de lune

Avec ses chevaux d'étoiles

Comme un anneau de Saturne

Un ballon de carnaval

Comme le chemin de ronde

Que font sans cesse les heures

Le voyage autour du monde

D'un tournesol dans sa fleur

Tu fais tourner de ton nom

Tous les moulins de mon cœur
...........................................
..........................................."


(Michel Legrand)

 

28/01/2010

À l´affût

 

plenilunio.-1.jpg
garza.-1.jpg
LÚAcastrelos.-1.jpg

- Avec plaisir..!

 

26/01/2010

Jules Verne.

 

JULES VERNE.-1.jpg

à Vigo ( Montero Ríos), en Galice, depuis 2005.

 

17/01/2010

fixations

Photo277.jpg

Photo283.jpg

XANEIRO 089.jpg

10/01/2010

fause addition

XANEIRO 105.jpg
XANEIRO 098.jpg
XANEIRO 096.jpg
XANEIRO 085.jpg